Garantir une communication efficace grâce au langage clair

Un texte rédigé en langage clair vise à être compris dès sa première lecture. L’objectif de cette pratique est de rendre tous les types d’information compréhensibles et accessibles au plus grand nombre.

Le langage clair, c’est quoi ?


Le langage clair regroupe les bonnes pratiques rédactionnelles visant à améliorer et à accélérer la compréhension et la mémorisation des messages.

En 2023, l’Europe a établi sa première Norme ISO sur le langage clair. Cette norme propose une référence pour définir les caractéristiques de ce langage, ses règles, ainsi que la manière de l’appliquer aux entités, qu’elles soient publiques ou privées.

3 personnes qui communiquent en langage clair

Le langage clair : une nécessité pour être compris·e

Le langage clair permet qu’un message soit compris par le plus grand nombre, indépendamment des capacités ou des différences de chacun·e.

Recourir à cette pratique aide le lectorat à :

  • trouver l’information qu’il souhaite ;
  • comprendre l’information qu’il lit ;
  • se servir de cette information pour répondre à ses besoins.

Le langage clair consiste aussi à éviter l’utilisation d’un jargon et d’un vocabulaire technique propres à certains domaines professionnels. Ces domaines regroupent notamment le droit, la finance ou les assurances. Ces structures utilisent souvent des termes ou des tournures de phrases difficilement compréhensibles pour la plupart des gens. En conséquence, peu de personnes parviennent véritablement à comprendre qui est l’émetteur·rice du message, de quoi il est question et quelles actions sont attendues à la fin de la lecture. De nombreuses communications officielles deviennent donc inefficaces. Les obligations légales, les conditions générales d’achat sur un site de vente ou les textes de loi sont lus et compris par peu de personnes.

En revanche, plus un message est clair, plus il capte l’attention du public et plus les conséquences sont positives pour l’émetteur·rice et son lectorat. Utiliser un langage clair permet de communiquer de manière plus efficace et d’avoir des répercussions positives sur l’organisation elle-même et sur le public visé.

Bien sûr, cette pratique ne se limite pas aux textes officiels, mais s’étend à tous les types de textes écrits. Beaucoup de contenus sur Internet sont difficilement compréhensibles. Qui n’a jamais lu un texte, puis décroché avant la fin d’un texte, par manque de cohérence et de clarté de l’écrit en question ? Malheureusement, celles et ceux qui utilisent des mots compliqués et écrivent des phrases trop longues, perdent souvent leur lectorat en cours de route.

Le langage clair : plus qu’une question d’accessibilité

Des études ont démontré que l’utilisation d’un langage clair permet aux lecteurs et aux lectrices, ainsi qu’aux organisations, d’économiser du temps, de l’argent, voire les deux. En effet, communiquer de cette manière permet de réduire des échanges de mails et des appels inutiles ainsi que de potentielles réclamations.

Par ailleurs, cette pratique vise non seulement à garantir l’accessibilité, mais également à favoriser la transparence. Être clair et direct avec son public garantit de susciter sa confiance, de répondre à ses besoins et de le satisfaire.

Le langage clair offre une transparence car une langue simple donne de la crédibilité. De plus, les textes courts et les expressions brèves ont souvent plus d’impact qu’un message dilué. Les phrases inutilement longues nuisent à la clarté du message et donc à son sens.

Cette pratique contribue donc à économiser du temps et de l’argent, à renforcer la crédibilité de l’émetteur·ice du message et à fidéliser son lectorat, sa clientèle ou sa patientèle.

Quelles sont les règles du langage clair à adopter ?

Il y a certaines règles à mettre en place pour s’assurer de communiquer en langage clair. Parmi ces règles, vous pouvez retenir :

  • ne pas changer les mots pour une simple question de style ;
  • utiliser la forme affirmative plutôt que la forme négative ;
  • privilégier la forme directe, en utilisant le « vous » par exemple ;
  • rédiger des phrases courtes ;
  • adopter un vocabulaire courant ;
  • ajouter des schémas visuels aux textes (synthétisant les choses et aidant à la compréhension.).

L’application de ces règles assure que le message soit accessible par un large public.

Langage clair ne veut pas dire simplifié !

Alors que le langage clair est destiné à un large public, le langage simplifié s’adresse spécifiquement à celles et ceux qui rencontrent des difficultés de compréhension à la lecture. Ces difficultés peuvent résulter de problèmes de santé ou d’une maîtrise limitée de la langue concernée.

Conclusion

Le langage clair se révèle être bien plus qu’une simple technique de communication. Il constitue une clé précieuse pour établir des liens efficaces avec un large public. Adopter un langage clair permet de créer des messages efficaces et de renforcer la confiance avec le public visé. C’est un outil puissant qui améliore l’accessibilité et favorise une communication transparente. Investir dans la clarté linguistique ouvre la voie à des échanges plus significatifs et à des relations durables. En somme, cette pratique est nécessaire pour une communication authentique et réussie.